Archives de Tag: gastronomie

Bruneau

73-75, avenue Broustin
1083 Bruxelles
02/421.70.70
02/427.69.78
http://www.bruneau.be

Note : 6,5/10

Déception, tel est le mot qui qualifie le mieux notre expérience de ce soir chez Bruneau. Pour ses 40 ans, le restaurant proposait une offre Groupon nous permettant de découvrir cette maison renommée. Nous avons sauté sur l’occasion et avons réservé notre soirée pour découvrir cet établissement jouissant d’une étoile au Michelin et d’un 18/20 au GaultMillau. Notre première impression fut encourageante, une entrée très contemporaine, un accueil sympathique et décontracté avec ce qu’il faut de classe pour un restaurant de ce genre. On passera sur le Madame Harpie au lieu de d’Arripe qui nous a fait sourire. Une fois installé, on ne peut pas dire que le décor nous a séduits. Bien que ce soit très subjectif ; nous n’avons pas accroché aux bouchons de liège coupés sur les murs… On ne peut rien reprocher toutefois à la tenue des tables et à la propreté des lieux, y compris d’ailleurs des lieux d’aisance. Nous avions vue sur le jardin, très bien entretenu et qui doit être fort agréable quand le temps n’est pas à la pluie comme c’était le cas lors de notre visite. On se doit également de souligner le caractère attentionné des serveurs qui ne manquaient pas de s’enquérir de notre volonté de voir la porte fenêtre maintenue ouverte, ou fermée.
Puisque nous venions avec une offre spéciale, nous n’avions pas le choix du menu, mais il nous convenait parfaitement. C’était le menu « saison » proposé à la carte à 70 euros : Tempura de Homard aux asperges de Malines en entrée ; côte de veau aux champignons sauvages en plat principal et comme dessert des fraises Romanoff.

Nous avons pris un apéritif : une coupe de champagne (16 euros) pour moi et pour mon vis-à-vis un Campari sur glace (12 euros) pour accompagner nos prémisses apéritives. Après une petite gaufre au parmesan que je n’ai pas particulièrement appréciée, j’ai été séduite par le trio proposé : velouté aux asperges, raie fourrée et mousse de foie. C’était vraiment bon et bien maitrisé. Avec l’aide du sommelier nous avions choisi deux verres de vin pour accompagner notre menu, un château Laulerie (8 euros/verre) pour l’entrée et un « Les Augustins » (8euros/verre) avec le plat. Nous n’avons pas regretté nos choix. Voici le moment temps attendu, l’entrée nous est servie. On ne peut rien reprocher au chef d’un point de vue technique, la cuisson du homard est parfaitement maitrisée, la vinaigrette aux agrumes est réussie, mais, parce qu’il y a un mais, il manque la petite touche d’originalité que nous attendions d’un restaurant de ce standing, ce petit « je ne sais quoi » qui fait que c’est là et pas ailleurs que vous acceptez de payer autant pour votre addition. Rien à reprocher non plus du côté du service, prévenant sans, en général, être trop envahissant.
Rien à reprocher au niveau du plat, le veau était cuit à la perfection, les champignons délicieux, les légumes de saison cuits à point, une belle expérience, mais à nouveau, pas de « wouah ». Vient enfin le dessert, et là, une petite erreur impardonnable dans un restaurant qui se vante « d’être une étoile qui scintille particulièrement dans la constellation gastronomique de la capitale de l’Europe » rien que ça ;-), les petits gouttes de sirop à la fraise n’étaient pas bien exécutées, des bavures sur deux d’entre elles, c’est dommage… Bien entendu, c’était bon, mais les fraises n’étaient pas excellentes, selon moi, et je n’ai pas non plus ressenti ce petit plus que j’attendais ici.

Après un petit café (8 euros) et ses mignardises (plutôt bonnes), nous avons demandé l’addition et c’est là que, vraiment, nous avons été déçus. Pas par le montant (ça fait toujours mal mais nous nous y attendions ;-)), mais par le service. La carte Visa avec laquelle nous avions décidé de payer ne passait pas (pas parce que nous étions insolvables mais à cause d’un problème technique). Après quelques tentatives infructueuses et remise en place de la batterie, relance du système… nous avons été contraints de nous rendre au Bancontact chercher de l’argent, en laissant, sur demande du serveur, notre carte d’identité (on ne sait jamais si on me demande quelque chose… ), la confiance règne… Quand nous sommes revenus de notre petit périple, avec l’argent, il s’est excusé bien entendu, mais ça aurait quand même valu un petit geste commercial, non ?
Bref, c’était bon, voire même très bon, une bonne maitrise technique, pas de mauvaises surprises, mais pour le prix, c’est certain, je n’y retournerai pas !

Une idée des prix :

70 euros le menu trois services et 82 euros pour deux verres de vin par personne, 50 cl de Bru, un apéro et un café.

Poster un commentaire

Classé dans Les restos à Bruxelles, Les restos étoilés

Suggestion de Pierre: les jardins de Fiorine

Rue Georges Cousot 3
5500 DINANT
Tél: 082.22.74.74
info@jardindefiorine.be
Fermé le Dimanche soir – Mercredi – Jeudi
http://www.jardindefiorine.be

Nous allions à Dinant fêter l’anniversaire d’un ami dont la copine se trouve justement être la fille du chef des cuisines de ce restaurant en bord de meuse. (Ceci dit, par souci d’objectivité, je précise que nous n’avons pas été plus ou moins gâtés que les autres clients; j’ai également pu confronter mes avis avec d’autres personnes)

Tout d’abord le cadre : une vieille et belle batisse imposante avec des plafonds kilométriques nous ouvre ses portes. Partout, la décoration est récente et changeante. On peut également acheter certaines toiles qui pendent aux murs.

Direction la « salle d’apéritif ». Effectivement, un salon est spécialement dédié à l’apéro. Pour accompagner la boisson, un trio d’amuse-gueules savoureux et originaux. Je retiens particulièrement la créme brulée au boudin : impressionant !

Ensuite, direction la grande salle. Il y a également la possibilité de manger dehors, en bord de meuse, mais les -13° au themomètre ne nous y ont pas incité.

Comme entrée, j’ai choisi des coquilles saint jacques assaisonnée d’une sauce délicieuse qui contenait du curry en bien d’autre choses. Les saint-jacques étaient simplement parfaites (cuisson, accompagnement etc.) et raffinées.

En plat, mon palais se souviendra pour longtemps d’un magret de canard, dont l’accompagnement m’échappe malheureusement (je pense qu’il s’agit d’une sauce au vin ou au porto).

Finalement, j’ai choisi le fromage à la place d’un dessert. Si certains se souviennent de la pub « un fromage belge, un peu de tout », ils auront une bonne image de la quantité de fromages (facilement 30-40, tous belges sauf 1 !) parmis lesquelles on peut en choisir 4. Amené par le chef de cuisine, celui-ci les présente tous un à un! Etant fanatique de bon fromage, mon choix a été particulièrement difficile. Heureusement, il n’y avait pas moyen de se tromper tant les conseils du chef, la fraicheur et la qualité étaient au rendez-vous.

Les vins avaient été choisis par mon patron (qui se trouve être le père de la personne qui fêtait son anniversaire, le monde est petit :-) ). Je suppose qu’ils n’étaient pas donné vu leur excellence.

Nous avions tous pris le menu à 30€ (sans les boissons), ce qui n’est pas donné. Mais compte tenu de la qualité de la cuisine et du service (première fois que je mange des plats aussi raffinés depuis très longtemps!), on peut dire que le rapport qualité-prix est excellent (et je pèse mes mots). Les quantités apportées sont petites par assiettes, mais à la fin du repas, aidé par les petits passe-temps gustatifs et autres morceaux de pain, on n’en pouvait plus :-) . Donc la quantité générale me semble idéale.

A noter qu’il existe, pour l’instant, pour les portefeuilles plus sensibles, un menu « anticrise » à 15€ (boissons non comprises, cf site web), certains jours de la semaine. Aussi, la carte change tous les mois, ou presque, pour s’adapter aux saisons !

En conclusion, je souhaite à tout le monde de pouvoir tester ce restaurant. Si vous passez par Dinant, ça serait dommage de rater l’occasion.

ma note : 9.5/10

Poster un commentaire

Classé dans Les restos du côté de Namur, Vos restos

Proposition de Michel: Gavius

Rue de l’Yser, 110,
4430 Ans

04/2473515

Un plus, il est doté d’un parking privé.
Le décor fait un peu brasserie de luxe.
Etant trois nous nous sommes retrouvés à une table de quatre dont on n’avait pas retiré le couvert bien que nous ayions réservé !
Nous n’avons eu droit qu’à une seule mise en bouche, une boulette de riz au potiron, pas divine quant à l’assaisonnement.
Nous avons choisi le menu à 40 €.
La carte des vins est impressionnante et couvre toute l’Italie, mais il est difficile de trouver un flacon honnête à moins de 35 €.
La première entrée annoncée foie gras poêlé aux figues fraîches, mais vu une pénurie de figues fraîches en cuisine, elle nous a été servie avec une boule de glace au vinaigre balsamique. Ce fut une découverte somptueuse.
En deuxième entrée des pâtes à la crème et aux copeaux de truffes, un peu trop riche (lourd) à mon goût.
Les cailles annoncées désossées étaient en fait des cuisses de cailles avec leurs os, et bien malheureusement pas de rince doigts ou de petites serviettes adéquates.
La mousse de fruits aux fraises (précuites vu la saison) était bonne vu les moyens du bord.
En résumé un resto italien qui se veut haut de gamme mais dont les prix ont été adaptés à ce niveau en dépit de nombreux manquements.

Notre cote : entre 6,5 et 7/10

Poster un commentaire

Classé dans Les restos du côté de Liège, Vos restos

Suggestion de Michel: Biétrumé Picar

Tienne Maquet, 16
5000 La Plante (Namur)
081/230739

Notre avis: 8,5/10

Maison bourgeoise de bon confort.  Nous avons pris l’apéritif dans un petit salon.  Les prémices apéritives, petit cornet de crevettes grises, flan au parmesan, et consommé de cerfeuil, étaient excellents.
La première entrée, différente pour chacun de nous, nous a ravi, le frito de soles, Espouma de poireaux, Julienne de mange tout et tomates a été trouvé spécialement délicieux par mon épouse.
La deuxième entrée, des Saint Jacques grillées, mousse de petit pois et toast à la moëlle, à la cuisson bien maitrisée était succulente.
La biche cuite lentement, céleris rave et poire, airelles sauvages fut fort apprécié par mon épouse, tandis que je me délectais d’un demi pigeonneau rôti au thym, chou braisé à la poitrine de porc, jeunes carottes et oignons fanes.
La sélection de vins était bien adaptée, et servi généreusement.
Les desserts, figue fraîche et fruits rouges et moelleux au chocolat accompagné de sa glace, suivaient parfaitement ce repas.
La facture de 152 € comprenant les apéritifs et les cafés ne nous semble pas exagérée vu la qualité.
Nous sommes sortis heureux de ce restaurant en ayant le sentiment d’y avoir réellement bien mangé.

Poster un commentaire

Classé dans Les restos du côté de Namur, Vos restos

Proposition de Michel: L’Auberge des Crêtes (Les Crétias)

Rue des Crétias, 99
5500 Falmignoul (Dinant)
tél : 082/744211

C’est une ancienne fermette bien aménagée.

On prend l’apéritif dans un salon cossu bien décoré. Malheureusement quand nous y avons été il pleuvait mais la salle du restaurant possède de très larges baies vitrées donnant sur une belle terrasse prolongée par un jardin fleuri.
Il faut composer son menu selon la carte suivant sa faim et ses envies. Il n’y a pas de menus précomposés à prix établis. J’ai opté pour des queues de langoustines bretonnes en entrée absolument délicieuses, puis du lieu jaune avec une tombée d’épinards, et un feuilleté de framboise (glace) au chocolat blanc.
Ma compagne s’est visiblement régalée d’ombre à l’anis, puis d’un demi homard, et pour dessert de tranches de melon en trois façons. Nous avons arrosé le tout d’un très bon Pinot noir d’Alsace. Pour clôturer un très bon café avec des biscuits d’accompagnement assez classiques sauf de très bonnes cerises confites au kirsch enchâssées dans du chocolat noir.
La note de notre choix : environ 65 € par personne.

Poster un commentaire

Classé dans Les restos du côté de Namur, Vos restos

Suggestion de Anne: L’Etang Bleu

Mon mari et moi en ayant assez de ces étoilés bruxellois qui n’en sont pas vraiment, nous avons pris l’habitude, depuis quelques mois, de nous rendre ” en province ” à la recherche de maisons dignes de ce nom. Parmi la douzaine de restos visités, L’Etang Bleu nous a le plus marqués : souci du détail des mises en bouche aux mignardises, chaque plat avec sa petite dose d’originalité, sans extravagance, carte des vins bien étoffée, service affable, déco moderne et rétro à la fois. Top ! Et à peine à une heure de la jungle bruxelloise… Courrez-y !

www.letangbleu.be

1 commentaire

Classé dans Les restos dans le Hainaut, Vos restos

La Vierge Noire

12, rue de la Vierge Noire

1000 Bruxelles

02/503.34.20

http://www2.resto.be/laviergenoire/

laviergenoire@resto.be

Notre avis : 7,5/10

Nous avons poussé la porte de ce restaurant bien connu à Bruxelles grâce à un concours de « Play the Game » qui nous offrait un menu découverte gratuit pour un payant. Le restaurant se situe à deux pas de la rue Dansaert en plein cœur du centre de Bruxelles. Nous avons eu de la chance pour nous parquer mais, comme le restaurant n’offre ni parking ni service voiturier, ça peut être vraiment difficile ! Ajoutons que nous nous attendions à une petite rue calme mais que la rue n’a rien de charmant, que du contraire. A l’intérieur, par contre, le charme opère. Le resto se définit comme « restaurant Art Deco » et c’est vrai que les fresques au mur et les grands miroirs tout comme le bar en zinc s’inscrivent totalement dans ce style. Nous sommes accueillis par une dame, un peu stressée mais sympathique, qui nous donne le choix entre deux tables. Grosse déception, il s’agit de deux tables qui ne nous permettent pas d’admirer la décoration. Celle que nous choisissons finalement se situe dans un coin avec vue sur la rue pour l’un (qui, pour rappel, est moche) et vue sur le bar pour l’autre (ce qui est déjà mieux). Quand nous arrivons, le restaurant n’est pourtant pas plein. Il se remplira par la suite avec un grand groupe d’anglophones ce qui a l’air de stresser énormément la plus âgée des serveuses féminines. Vu la promotion dont nous bénéficions, nous n’avons pas le choix, ce sera le menu découverte à 54 euros. Nous optons pour le choix des vins qui l’accompagne. Une autre serveuse vient nous servir le premier vin, un Chenin-Chardonnay qui nous plait beaucoup. Elle nous amène ensuite la dégustation du chef, une soupe froide de poivrons jaunes avec une émulsion à la carotte : frais et original. Vient ensuite la première entrée : du saumon. Deux petites mousses et une petite rose en saumon fumé. C’est joliment présenté. C’est bon mais pas extraordinaire car les deux mousses de saumon se ressemblent assez fort. On apprécie toutefois la petite touche d’originalité : la  gelée au citron et le coulis qui décorent l’assiette.

Le second vin est un Cabernet. Il se marie très bien avec le filet de pigeon ramier aux griottes et le chutney de poires à l’anis qui l’accompagne. Nous apprécions beaucoup cette seconde entrée. Le service est discret mais attentif car dès que votre verre est vide, on vient vous resservir. Petite pause avec le sorbet au cactus sur un lit de mangue : très rafraichissant. Vient ensuite le plat principal : un carré de veau pommadé à l’ail, fantaisie de légumes printaniers, pommes sautées au paprika. D’habitude, je n’ai rien contre la fantaisie mais là, je dois dire que ni moi, ni mon vis-à-vis n’avons apprécié. Quatre petits flocons de purée de légumes au goût assez infâme. La viande, toutefois, était très bonne tout comme le Médoc (Château des Granges d’Or, 2005). Le dessert est venu rattraper cette petite erreur : compote d’abricots, crème de yaourt à la vanille et granité de framboises avec un Muscat de Rivesaltes. A recommander. Nous avons ensuite terminé avec un café et un thé. Le serveur, très sympathique, a accepté de me réaliser un thé à la menthe fraiche que j’ai payé le prix d’un thé normal. En conclusion, je dirais que ce menu était fort bon bien qu’un peu trop copieux. On doit quand même signaler une ou deux erreurs, ce qui, vu le prix, prend tout de suite des proportions plus importantes. Dans les restaurants de cette gamme que j’ai déjà eu la chance de tester, ce n’est certainement pas le meilleur même si on ne peut pas le déconseiller.

Une idée des prix :

Le menu découverte est proposé à 54 euros sans les vins et à 74 euros vins compris. Vu qu’ils ne sont pas du tout radins et que les vins sont de qualité, c’est un bon investissement. Nous avons pris également un café et un thé à la menthe fraiche et l’addition se chiffrait à 154 euros (100 euros avec notre promotion). C’est un bon rapport qualité-prix pour un restaurant au cœur de Bruxelles mais, au vu de la qualité de la cuisine et du décor, je dirais que c’est un peu cher. Le prix que nous avons payé avec la promotion soit 100 euros pour deux me semblerait plus adapté.

2 Commentaires

Classé dans Les restos à Bruxelles