Archives de Catégorie: Les restos à Paris

Bouchon et bistro

44 bd de bercy
75012 Paris
0033146284131

Notre avis : 5/10

Lors d’une réunion à Paris, nous nous sommes rendus, mon collègue et moi, dans ce restaurant. Un bouchon, c’est toujours sympa et pas trop cher avons-nous pensé avant de pousser la porte. Et bien en voilà une belle idée reçue. Non, un bouchon ce n’est pas bon marché. En ce qui concerne le décor, rien de fabuleux, un décor classique de brasserie sans que l’on y trouve non plus rien à redire. Nous avons pu commander rapidement. Mon choix s’est porté sur des ravioles aux cinq fromages en entrée. Je souhaitais ensuite opter pour la brochette d’agneau, mais étant enceinte et n’ayant jamais fait la toxoplasmose (oui, je vous raconte ma vie ;-)), j’étais obligée de choisir « bien cuit » comme cuisson ce que le serveur m’a fortement déconseillé. Le reste de la carte étant composé de viandes qui, selon moi, devait être rosée également, je ne voyais pas trop quelle alternative choisir. Il m’a donc dirigée vers le magret de canard acceptant mieux selon lui une cuisson plus longue. J’ai suivi son conseil et je n’ai pas été déçue sur ce point. Notons également la sympathie du Monsieur qui est vu s’enquérir en cours du repas de ma satisfaction par rapport à ce qu’il m’avait proposé.

En ce qui concerne l’entrée, la portion n’était pas des plus généreuses et les ravioles semblaient avoir été réchauffées au four à micro-ondes. Si j’ai eu la chance que les miennes soient relativement chaudes, mon collègue a mangé les siennes presque froides. Au niveau du goût, c’était bon mais sans plus. Le magret était très bon, il était accompagné d’haricots verts et de tagliatelles fraiches. Si les haricots étaient délicieux et bien assaisonnés on ne peut en dire autant des pâtes qui étaient extrêmement fades sans rien pour les agrémenter. D’un autre côté, vu qu’ils avaient fait tomber la salière dans les frites qui accompagnaient l’entrecôte de mon collègue, ils n’avaient peut-être plus de sel pour mes tagliatelles… Comme j’avais encore un peu faim, j’ai opté pour le café gourmand en dessert : crème brûlée, tiramisu aux noisettes et un dessert à base de framboises : très quelconque tous les trois. Et pour tout ça, avec une carafe d’eau, j’ai déboursé pas moins de 31 euros. Franchement à ce prix-là pour un lunch, j’aurais pu manger trois fois mieux ailleurs.

Une idée des prix: entrée, plat, dessert sans boissons: une trentaine d’euros

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les restos à Paris