Bruneau

73-75, avenue Broustin
1083 Bruxelles
02/421.70.70
02/427.69.78
http://www.bruneau.be

Note : 6,5/10

Déception, tel est le mot qui qualifie le mieux notre expérience de ce soir chez Bruneau. Pour ses 40 ans, le restaurant proposait une offre Groupon nous permettant de découvrir cette maison renommée. Nous avons sauté sur l’occasion et avons réservé notre soirée pour découvrir cet établissement jouissant d’une étoile au Michelin et d’un 18/20 au GaultMillau. Notre première impression fut encourageante, une entrée très contemporaine, un accueil sympathique et décontracté avec ce qu’il faut de classe pour un restaurant de ce genre. On passera sur le Madame Harpie au lieu de d’Arripe qui nous a fait sourire. Une fois installé, on ne peut pas dire que le décor nous a séduits. Bien que ce soit très subjectif ; nous n’avons pas accroché aux bouchons de liège coupés sur les murs… On ne peut rien reprocher toutefois à la tenue des tables et à la propreté des lieux, y compris d’ailleurs des lieux d’aisance. Nous avions vue sur le jardin, très bien entretenu et qui doit être fort agréable quand le temps n’est pas à la pluie comme c’était le cas lors de notre visite. On se doit également de souligner le caractère attentionné des serveurs qui ne manquaient pas de s’enquérir de notre volonté de voir la porte fenêtre maintenue ouverte, ou fermée.
Puisque nous venions avec une offre spéciale, nous n’avions pas le choix du menu, mais il nous convenait parfaitement. C’était le menu « saison » proposé à la carte à 70 euros : Tempura de Homard aux asperges de Malines en entrée ; côte de veau aux champignons sauvages en plat principal et comme dessert des fraises Romanoff.

Nous avons pris un apéritif : une coupe de champagne (16 euros) pour moi et pour mon vis-à-vis un Campari sur glace (12 euros) pour accompagner nos prémisses apéritives. Après une petite gaufre au parmesan que je n’ai pas particulièrement appréciée, j’ai été séduite par le trio proposé : velouté aux asperges, raie fourrée et mousse de foie. C’était vraiment bon et bien maitrisé. Avec l’aide du sommelier nous avions choisi deux verres de vin pour accompagner notre menu, un château Laulerie (8 euros/verre) pour l’entrée et un « Les Augustins » (8euros/verre) avec le plat. Nous n’avons pas regretté nos choix. Voici le moment temps attendu, l’entrée nous est servie. On ne peut rien reprocher au chef d’un point de vue technique, la cuisson du homard est parfaitement maitrisée, la vinaigrette aux agrumes est réussie, mais, parce qu’il y a un mais, il manque la petite touche d’originalité que nous attendions d’un restaurant de ce standing, ce petit « je ne sais quoi » qui fait que c’est là et pas ailleurs que vous acceptez de payer autant pour votre addition. Rien à reprocher non plus du côté du service, prévenant sans, en général, être trop envahissant.
Rien à reprocher au niveau du plat, le veau était cuit à la perfection, les champignons délicieux, les légumes de saison cuits à point, une belle expérience, mais à nouveau, pas de « wouah ». Vient enfin le dessert, et là, une petite erreur impardonnable dans un restaurant qui se vante « d’être une étoile qui scintille particulièrement dans la constellation gastronomique de la capitale de l’Europe » rien que ça ;-), les petits gouttes de sirop à la fraise n’étaient pas bien exécutées, des bavures sur deux d’entre elles, c’est dommage… Bien entendu, c’était bon, mais les fraises n’étaient pas excellentes, selon moi, et je n’ai pas non plus ressenti ce petit plus que j’attendais ici.

Après un petit café (8 euros) et ses mignardises (plutôt bonnes), nous avons demandé l’addition et c’est là que, vraiment, nous avons été déçus. Pas par le montant (ça fait toujours mal mais nous nous y attendions ;-)), mais par le service. La carte Visa avec laquelle nous avions décidé de payer ne passait pas (pas parce que nous étions insolvables mais à cause d’un problème technique). Après quelques tentatives infructueuses et remise en place de la batterie, relance du système… nous avons été contraints de nous rendre au Bancontact chercher de l’argent, en laissant, sur demande du serveur, notre carte d’identité (on ne sait jamais si on me demande quelque chose… ), la confiance règne… Quand nous sommes revenus de notre petit périple, avec l’argent, il s’est excusé bien entendu, mais ça aurait quand même valu un petit geste commercial, non ?
Bref, c’était bon, voire même très bon, une bonne maitrise technique, pas de mauvaises surprises, mais pour le prix, c’est certain, je n’y retournerai pas !

Une idée des prix :

70 euros le menu trois services et 82 euros pour deux verres de vin par personne, 50 cl de Bru, un apéro et un café.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Les restos à Bruxelles, Les restos étoilés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s